2LDI

15c Rue de Bischwiller, 67240 Kaltenhouse, France

07 68 69 01 82

©2018 by 2LDI. Proudly created with Wix.com

 
Rechercher
  • Loic Laly

KNX un protocole trop peu connu



Introduction


On parle de nos jours de domotique, de maison connectée, de batiment intelligent, on nous dit que tout cela fonctionne à base d’objet connectés, de protocole, de système propriétaire, de système ouvert, etc... En gros on nous assommes avec une pléthore de solution et de produits en tout genre sans savoir vraiment nous expliquer ce qui pourrais fonctionner et avec quoi, ni comment.On se perd en fait dans tous ces méandres et on ne sait plus vraiment quoi choisir de peur que cela ne fonctionnera avec ci ou avec ça et du coup on ne franchit pas le cap passant à côté de formidable possibilité.


A ce jour quelles solutions existent ?


Les choix sont nombreux sur le marché, de nombreux fabricants de matériel électrique propose leurs solutions, ainsi que les géants d’internet, les magasins de bricolage, les magasins d’ameublement, pas encore les boulangers mais alors savoir si ce n’est pas en étude, en tout cas ce qui est sur c’est qu’on peux facilement s’y perdre.Pour faire simple il existe plusieurs grandes familles de solutions :les solutions 100% sans-fils qui comme le nom l’indique ne nécessite pas que les produits soient reliés entre eux physiquement mais uniquement via des liens radio, ou wifi pour la plus part.les solutions 100% filaires qui encore une fois comme le nom l’indique ne fonctionne qu’une fois les produits liés entre eux via un lien physique.les solutions mixtes alliant le filaire et le sans-fil comme justement le suit dont je vais vous parler le KNX.


Pourquoi vous parler du KNX en particulier ?


Je vais aborder le KNX avec vous en particulier car il allie justement cette particularité d’être a la fois filaire et non filaire ce qui vous l’avouerais a des avantages non négligeables surtout dans la rénovation mais pas que et nous verrons cela plus loin.


Mais tout d’abord KNX c’est quoi ?


Il était une fois trois standards dans le batiment, EHS, EIB et Batibus, puis un jours les fabricants se sont dit “tiens ca serait vraiment chouette si il n’existait qu’un seul standard permettant aux produits de chacun de pouvoir communiquer avec les autres” et voila qu’en 1999 nait un nouveau standard d’abord appelé Konnex puis KNX, et dire qu’on veux nous faire croire que la domotique c’est du tout nouveau.Les membres de l’EHSA, EIBA et Batibus Club de regroupe donc sous une même association qui est propriétaire du protocole KNX et du Logo, elle assure communication, formation et développement des outils nécessaire à la mise en oeuvre de ce standard, alors ca veux dire quoi tous ça ? Et bien tous simplement que sera garantie par leur soins que mêmes les produits fabriqués en 1999 pourront toujours être à ce jour programmés et programmables via le logiciel dédié vous voyez ou je veux en venir.


Votre installation ne sera jamais obsolète.


Alors c’est bien beau tous ça mais ça marche comment ?


C’est très simple, tout d’abord le KNX c’est un câble appelé Bus, ce bus pourrait s’imager comme la rue qui relie nos maisons, c’est lui qui relie chaque éléments de l’installation.

Sur ce bus se trouve des éléments comme des boutons, des détecteurs, des capteurs, de l’éclairage, des volets, etc... Tous ces éléments sont appelés “Participants”, on les distinguent en deux catégories :les actionneurs : se sont tous les éléments qui comme le nom indique actionnent les éclairages, les volets ou autres équipements, on les trouvent principalement dans le tableau électrique de la maison.les capteurs : se sont tous les éléments qui vont commander les actionneurs ou envoyer des informations, on va donc retrouver des boutons poussoirs, des détecteurs de présence, des sondes de températures, etc...

Bien entendu pour que tous cela fonctionne il faut que l’ensemble de ces éléments communiquent entre eux, pour cela existe un logiciel dédié permettant de faire dialoguer chaque éléments avec un autre.Pour faire simple si la maison A (capteur) veux que la maison B (l’actionneur) allume la lumière du salon, elle place son message (les objets de communication) dans une enveloppe (les adresses de groupes) quel transmet via la rue (le bus), une fois l’info reçu par le destinataire il informe l’expéditeur de la bonne réception via la même méthode et allume la lumière.


En gros pourquoi faut-il adopter le KNX plus qu’un autre ?


la fiabilité : chaque élément embarque sa propre mémoire et sa propre intelligence donc en cas de défaillance d’un éléments le système n’est pas mis en péril et continuer de fonctionner sans lui


flexibilité : le système peux sans cesse évoluer ou être modifié par simple ajout de matériel et programmation informatique, on peu donc y greffer tout nouveau produit sans travaux majeur et grâce à sa technologie mixte, étendre le système via des connexions radios, ainsi que la possibilité de greffer des objets connectés.


la pérennité : étant sous contrôle d’une association encadrant et maitrisant les outils vous avez la garantie que votre matériel restera programmable même avec les évolutions des solutions logicielles et vous pourrez remplacer des produits sans devoir changer toute l’installation car fonctionnant toujours sur le même protocole de communication.


la sécurité : les connexions physique au bus knx peuvent être sécurisées grâce à un cryptage informatique évitant tout intrusion par un tiers malveillant.


la sérénité : grâce a un la mise en place d’un système KNX et la présence de plus de 350 fabricants sur le marché vous ne serez jamais bloquer pour contrôler un équipement et vous bénéficierez d’une installation alliant confort d’utilisation et économie d’énergie.


Conclusion


Choisir une installation KNX c’est choisir d’investir dans une installation durable, fiable, ouverte qui vous laissera libre choix d’évolution et d’usage selon vos besoins sans jamais être bloqué.


Moi j’ai choisi, et vous ?

27 vues